TÉLÉCHARGER TALREN 4 CRACK GRATUIT

Taille: Home back Next. This is the title of your first post. Pl7 pro telecharger gratuit schneider virtual dj skin PL7 Micro, tlcharger gratuitement. Manuel pdf Partie A v5: Vous pouvez demander la limitation du traitement, vous opposer au traitement de vos données, ou le cas échéant retirer votre consentement. Talren 4 Crack.

Nom:talren 4 crack
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:39.29 MBytes



Le détail des fonctionnalités disponibles est ensuite présenté dans les chapitres suivants. Nous attirons particulièrement l'attention du lecteur sur les paragraphes signalés par "IMPORTANT" : ils contiennent des indications particulièrement importantes nécessaires à une bonne utilisation du logiciel.

Les principales caractéristiques de TALREN L'interface graphique interactive L'interface de TALREN 4 est une interface graphique interactive, développée en fonction des principes suivants : la plupart des manipulations, en particulier le dessin de la coupe, peuvent être effectuées à l'aide de la souris. Il est également possible de visualiser et de modifier les propriétés des différents éléments données et résultats à l'aide du bouton droit de la souris. Les données non nécessaires ne sont pas affichées : par exemple, si aucun clou n'est défini, la saisie de qs clous n'est pas nécessaire : cette donnée est donc "cachée" dans ce cas.

Chaque donnée n'est saisie qu'une et une seule fois, pour garantir une grande fiabilité et limiter les manipulations nécessaires en cas de modification des données.

Il n'est donc plus nécessaire de créer plusieurs fichiers pour étudier les phases successives d'un même projet. D'autre part, il est possible de définir plusieurs situations de calcul pour une même phase. Il est ainsi possible, par exemple, pour une même phase de calcul donc une même coupe de vérifier la stabilité de plusieurs types de surfaces de rupture plusieurs points de passage pour des cercles par exemple , ou de comparer la situation fondamentale et la situation avec séisme.

Phase 1 1er terrassement Situation n 1 Clouterre provisoire Situation n 2 Sans pond. Situation n 2 Clouterre acc. Les calculs pour chaque situation de chaque phase sont indépendants des calculs des autres situations et autres phases. Par exemple, le résultat du calcul pour la situation m de la phase n ne dépend ni des résultats de la phase n-1 ni des résultats de la situation m-1 ni d'aucun autre résultat. Il faudra donc lancer autant de calculs pour un fichier projet que de situations définies pour toutes les phases du fichier projet La recherche automatique de surfaces de rupture Dans le cas des surfaces de rupture circulaires, une option de recherche automatique des surfaces de rupture est disponible en complément de l'option de définition du quadrillage manuel.

Cette option est compatible avec les modes "point de passage imposé" et "cercles tangents à une couche", et permet un balayage automatique de l'ensemble de l'espace possible pour les centres des cercles. Les figures suivantes illustrent le principe de balayage utilisé. Le paramétrage de la recherche automatique est détaillé dans le chapitre , et la méthode de balayage est détaillée dans le chapitre C de la notice technique.

Page 14 Copyright TALREN 4 - TERRASOL Juillet Ind A 15 Intervalle d'entrée, avec nombre de découpages TALREN 4 recherche les spirales correspondant à toutes les combinaisons entre les points de l'intervalle d'entrée, et les points de l'intervalle de sortie Intervalle de sortie, avec nombre de découpages Figure 5 : principe de balayage dans le cas du calcul à la rupture spirales logarithmiques Figure 6 : exemple de résultat de recherche automatique pour les spirales logarithmiques dans Talren 4 avec affichage de toutes les spirales calculées La méthode de calcul à la rupture spirales logarithmiques TALREN 4 propose, outre les 3 méthodes de calcul à l'équilibre limite Fellenius, Bishop, perturbations , la méthode de calcul à la rupture avec des surfaces de rupture de type spirales logarithmiques, Figure 6.

Pour davantage d'informations concernant cette nouvelle méthode de calcul, le lecteur pourra consulter la notice technique chapitre C de ce manuel , ainsi que les tutoriaux du chapitre D de ce manuel La compatibilité avec les versions précédentes de TALREN, et avec PLAXIS La compatibilité ascendante de Talren 4 est assurée avec Talren 97, sauf exceptions chapitre 7. D'autre part, Talren 4 permet de relire des fichiers Plaxis v8. Pour davantage de détails, le lecteur pourra consulter le chapitre 7.

Visualisation des différents types de résultats soit sur le dessin, soit sous forme de tableaux de résultats. L'utilisateur pourra également se reporter au chapitre D pour découvrir le fonctionnement de Talren 4 illustré par plusieurs tutoriaux très détaillés. Ces différents objets sont décrits dans les chapitres suivants. Le menu, les barres de boutons et le navigateur Le menu principal Le menu, dont l'arborescence complète est illustrée sur la Figure 8, comporte les rubriques principales suivantes : Fichier Edition Affichage Données Phases et situations Calcul et résultats Options Aide Les menus "Données" d'une part, "Phases et situations" et "Calcul et résultats" d'autre part, ne sont pas affichés simultanément.

Sont affichés ceux ou celui qui correspondent au mode "actif" du logiciel. A tout moment, les options de menu non disponibles sont grisées. Par exemple, l'option "Tableau récapitulatif des renforcements" du menu "Affichage" est grisée si aucun renforcement n'a été défini. Les lettres à utiliser pour les raccourcis apparaissent soulignées dans le menu conformément au standard des applications Windows , dès que l'utilisateur appuie une première fois sur la touche "Alt" du clavier.

Les options de menu ne sont pas détaillées ici : elles sont citées au fur et à mesure de la description des fonctionnalités du logiciel, dans les chapitres suivants.

Il permet à tout moment d'accéder : aux options d'affichage les plus courantes notamment certaines options de zoom, dont "Voir l'ensemble du projet", très utile ; aux opérations de manipulation des éléments sélectionnés avant d'utiliser le clic droit : notamment propriétés, suppression, édition, activation ou désactivation.

Est affichée celle qui correspond au mode "actif" du logiciel. Celui-ci permet de passer d'une phase ou situation à l'autre, ainsi que d'insérer, ajouter, supprimer ou renommer des phases et situations soit par le menu "Phases et situations", soit par le menu contextuel qui apparaît après un clic droit de la souris sur une phase ou situation. Figure 14 : navigateur des phases et situations 3. La zone graphique et les règles La zone graphique comporte différents éléments : Une règle horizontale, calée en haut de la fenêtre graphique, dont les paramètres échelle, origine, pas de graduation, etc sont déterminés automatiquement en fonction de la largeur du projet, ou du zoom actuel.

Le même type de règle, avec les mêmes caractéristiques, mais verticale à la gauche de la fenêtre graphique ; Des barres de défilement scrollbars horizontale et verticale selon le niveau de zoom courant ; L'espace réservé au dessin de la coupe de la phase courante. En bas de cette zone figure un cartouche où sont affichés : le nom de la société détentrice de la clé information figurant dans la clé de protection , le mode d'utilisation monoposte, réseau ou démo , le titre du projet et l'échelle du dessin ; Un menu contextuel, accessible par un clic droit de la souris voir aussi chapitre 3.

Dans tous les cas, l'échelle dans les deux directions axe x et axe y est la même Sens de définition de la coupe IMPORTANT : La coupe doit toujours être définie telle que les champs de déplacement soient globalement dirigés de la gauche vers la droite exemple de la Figure 16b , parce que le calcul n'est correct que si les glissements ont tendance à se produire "vers la droite".

Cette règle générale s'applique également au calcul à la rupture et particulièrement pour les situations examinant un équilibre de butée qui devront donc correspondre à des champs de déplacement globalement dirigés de la gauche vers la droite : sur la Figure 15 ci-dessous, le champ de déplacement global considéré est bien dirigé de la gauche vers la droite, que l'on étudie la poussée ou la butée voir également tutorial 6, partie D de ce manuel.

Cependant, il est dommage de compliquer la saisie de la géométrie dans le cas où les documents de travail définissent la coupe dans l'autre sens amont à droite.

De plus, dans le cas de barrages, on souhaite définir la coupe du barrage dans son ensemble, et étudier la stabilité des deux côtés du barrage.

Il existe donc une option "Retournement de la coupe" dans le menu "Options". Direction du champ de déplacement. Calcul correct Calcul correct Calcul en poussée Calcul en butée Figure 15 : direction des champs de déplacement dans le cas du calcul à la rupture Copyright TALREN 4 - TERRASOL Juillet Ind A Page 23 24 Direction du champ de déplacement de la droite vers la gauche Figure a calcul incorrect Figure b Après retournement : calcul correct Direction du champ de déplacement de la gauche vers la droite Figure 16 : exemple de retournement de coupe Cette option ouvre une boîte de dialogue, qui propose à l'utilisateur : soit de renverser la coupe dans le fichier courant.

Dans ce cas, tous les x et les angles déjà définis inclinaisons des surcharges, des renforcements, etc sont changés de signe les valeurs positives deviennent négatives et réciproquement. Le fichier garde le même nom. Ce cas s'applique lorsqu'on a défini une coupe d'après des documents de travail avec l'amont à droite, et que l'on souhaite renverser la coupe pour pouvoir effectuer le calcul "dans le bon sens" cas de la Figure Dans ce cas aussi, tous les x et les angles inclinaisons des surcharges, des renforcements, etc sont changés de signe les valeurs positives deviennent négatives et réciproquement.

Mais ces données sont générées dans un nouveau fichier sans altérer le fichier d'origine. L'utilisateur doit donc définir un répertoire et un nom pour le nouveau fichier. Ce cas s'applique aux barrages pour lesquels on définit les deux côtés, mais pour lesquels on ne peut calculer la stabilité que d'un côté par fichier projet. L'échelle des règles et leur calage est effectué automatiquement en fonction du niveau de zoom courant et donc de la partie visible du modèle Grille Cette option ouvre la boîte de dialogue de la Figure Figure 17 : configuration de la grille Si la case à cocher "Afficher la grille" est cochée, la grille sera affichée sur le dessin, avec le pas indiqué ; Si la case à cocher "Activer l'accrochage" est cochée, le "magnétisme" est activé, et la souris se déplacera avec le pas indiqué, et lors du dessin d'un élément, celui-ci sera automatiquement accroché au point de la grille le plus proche.

Si cette case n'est pas cochée, par contre, les éléments sont dessinés aux coordonnées exactes de chaque clic à la souris Remplissage des couches de sol 3 options sont possibles : Remplissage par des couleurs choix par défaut ; Remplissage par des motifs ; Aucun remplissage.

La dernière option peut être utile en particulier pour une impression destinée à être photocopiée ou faxée. Dans le cas d'un remplissage par couleurs ou par motifs : le choix de la couleur ou du motif associé à chaque couche se fait dans la boîte de dialogue de définition des jeux de caractéristiques des sols chapitre 4.

Si l'option "Couleurs" est active, l'utilisateur est amené à choisir une couleur par l'intermédiaire d'une palette de couleurs standard Windows. Si l'option "Motifs" est active, l'utilisateur est amené à choisir un motif, parmi une liste prédéfinie.

Insérer une image : cette option ouvre une boîte de dialogue permettant de sélectionner un fichier image à l'aide d'un explorateur pour pouvoir accéder à l'ensemble des répertoires. Les formats d'image reconnus sont les fichiers gif et jpg. Figure 18 : sélection d'un fond de plan Après validation de la boîte de dialogue, le fond de plan est affiché dans la zone graphique Figure Le fond de plan peut être déplacé partiellement "en-dehors" de la zone graphique.

De la même façon, l'utilisateur peut redimensionner le fond de plan : lorsque l'utilisateur clique sur le fond de plan avec le bouton gauche de la souris à un endroit où aucun autre élément n'est représenté , des "poignées" apparaissent sur le contour de l'image. L'utilisateur peut déplacer ces poignées pour redimensionner l'image. Caler l'échelle du dessin : cette option permet de caler l'échelle de l'espace graphique sur l'échelle du fond de plan elle n'est donc disponible que si un fond de plan a été chargé.

Après sélection de cette option, il faut tracer un segment repère sur le dessin horizontal, vertical, ou quelconque.

Une boîte de dialogue s'ouvre alors Figure 20 : il faut y indiquer la longueur réelle du segment dessiné. La taille de l'image est ensuite recalculée automatiquement. L'utilisateur peut alors la positionner à l'origine souhaitée. Cette option, accessible par le menu "Affichage" mais également par le bouton de la barre de boutons générale, ouvre une boîte de dialogue Figure 21 permettant de définir ou modifier un nombre quelconque de commentaires généraux.

Pour modifier un commentaire existant, cliquer sur la ligne correspondante et modifier le texte. Les boutons "Supprimer" et "Supprimer tout" permettent de supprimer un ou tous les commentaires.

Après validation de la boîte de dialogue, les commentaires généraux apparaissent en police noire dans la zone graphique. Il est également possible de supprimer un commentaire directement dans la zone graphique, en le sélectionnant à la souris, puis un appuyant sur la touche "Suppr" du clavier. Les 3 types de commentaires généraux, phases, et situations sont figurés avec des couleurs différentes sur le dessin à l'écran, mais tous sont imprimés en noir Zoom Cinq options de zoom sont proposées pour l'affichage du dessin : Augmenter et Réduire : ces deux options sont associées.

Accessibles par le menu "Affichage", elles sont également disponibles sous la forme de deux boutons de la barre de boutons générale zoom avant et zoom arrière. Elles permettent d'augmenter et diminuer le niveau de zoom du dessin. Lorsque l'ensemble du projet n'est pas visible, des barres de défilement horizontale et verticale scrollbars permettent d'effectuer des translations pour se déplacer dans le modèle.

Définir une échelle : cette option est accessible uniquement par le menu "Affichage". Elle ouvre une boîte de dialogue Figure 22 qui permet de définir manuellement l'échelle voulue par défaut, c'est l'échelle actuelle du projet ouvert qui est proposée.

Lorsque cette boîte de dialogue est fermée, le dessin est mis à jour à l'échelle voulue. Là encore, c'est la partie centrale du dessin qui est affichée, et des barres de défilement sont affichées si nécessaire. Figure 22 : définition d'une échelle Définir une zone à la souris : cette option, accessible par le menu "Affichage" et sous la forme du bouton de la barre de boutons générale, permet de définir à la souris la zone que l'on veut zoomer : l'utilisateur clique avec le bouton gauche un coin de la zone à zoomer, puis déplace la souris et relâche le bouton gauche dans le coin opposé de la zone à zoomer.

L'affichage est alors modifié pour s'adapter au mieux à la zone demandée en conservant toujours la même échelle dans les deux directions. Là encore, des barres de défilement sont affichées si nécessaire. Voir l'ensemble du projet : cette option accessible par le menu "Affichage", mais également par le menu contextuel de la zone graphique, conduit directement au niveau de zoom permettant l'affichage de l'ensemble du projet.

C'est l'option active par défaut à l'ouverture d'un projet. L'échelle toujours identique dans les deux directions x et y , est toujours affichée dans le cartouche en bas à droite de la fenêtre graphique. Comme indiqué précédemment, l'option active par défaut est "Voir l'ensemble du projet". Lors de la création du projet, l'échelle est initialisée après saisie par l'utilisateur des abscisses minimale et maximale du projet dans la boîte de dialogue "Description générale", chapitre 4.

Au fur et à mesure que l'utilisateur complète les données géométriques, l'échelle est modifiée si l'amplitude nécessaire d'affichage en y devient supérieure à l'amplitude du projet en x puisque l'échelle doit être la même suivant les deux directions. Le paramétrage de cette option n'est pas sauvegardé : à chaque ouverture de fichier, le niveau de zoom est réinitialisé à "Voir l'ensemble du projet".

L'option "Enregistrer le zoom actuel" permet de conserver en mémoire l'échelle d'affichage à l'écran pour la situation sélectionnée. Cette option évite donc de redéfinir l'échelle voulue après chaque calcul si le zoom n'est pas enregistré, l'échelle est réactualisée notamment après chaque calcul pour un affichage optimisé des surfaces de rupture critiques.

L'option "Retour au zoom défini par l'utilisateur" : après avoir mis en mémoire une échelle avec l'option précédente, il est tout de même possible d'utiliser d'autres options de zoom pour visualiser certains détails, etc.

Après ces manipulations, l'utilisateur peut revenir à l'échelle enregistrée en utilisant l'option "Retour au zoom défini par l'utilisateur". L'option "Activer le zoom automatique" : si après avoir enregsitré une échelle donnée pour une situation, l'utilisateur souhaite revenir au mode "zoom automatique", il peut utiliser cette option.

L'échelle pour la situation sera ainsi à nouveau réactualisée notamment après chaque calcul pour un affichage optimisé des surfaces de rupture critiques. Toutes les caractéristiques figurent dans le tableau, excepté les caractéristiques "complexes" du type anisotropie de cohésion et d'angle de frottement, pour lesquelles il est simplement indiqué qu'elles sont définies par plusieurs valeurs.

TÉLÉCHARGER MUSIC GNAWA HAMID EL KASRI GRATUIT

Logiciel TALREN V5

.

TÉLÉCHARGER LES JEUX DE SAMSUNG OMNIA I900 GRATUIT GRATUIT

logiciel de calcul de stabilité des talus

.

TÉLÉCHARGER DJ VAN INAS INAS ROUICHA MP3 GRATUIT

Logiciel Pl7 Pro Telecharger Gratuit | locartpara

.

Similaire